Suite de nos activités…

La suite de nos activités sont reprises sur le site http://www.acupuncturesansfrontieresbelgique.wordpress.com

 

Illustration

Quelques photos afin d’illustrer le contexte de la formation au Mali: Les cours sont donnés aux sages-femmes, aux infirmier(e)s et aux médecins. Un dispensaire à l’abandon, sans eaux courantes, ni électricité servira de « dispensaire pilote » pour l’acupuncture. Une maison, également à l’abandon, est en rénovation afin de loger le futur infirmier qui sera désigné (à la fin de la formation!) pour s’occuper du dispensaire pilote lui-même.

… plus de photos ici

La formation au Mali

Acupuncture Sans Frontières Belgique fût fondée en 2004 sur le modèle d’ASF France qui existe depuis 13 ans. Suite à une demande du Mali, ASF Belgique a organisé une mission exploratoire en mars 2005.

Se rendant compte sur place que l’acupuncture répond tout à fait à ce pays très pauvre, permettant ainsi l’accessibilité des soins à une majorité de la population, et ce à moindre prix.

Les maliens connaissent déjà l’acupuncture et y sont très sensibilisés.

Encore 65% de la population n’a pas accès aux soins, faute de moyens financiers pour payer les ordonnances de médicaments.

ASF Belgique a décidé de répondre à leur demande en organisant des formations pour 25 élèves médecins et infirmiers provenants de dispensaires à travers tout le Mali.

  • Un premier module de formation a été donné en mars 2006.
  • Le deuxième fût donné au printemps 2007 à Kati et en compagnie d’une sage-femme afin de comprendre aussi l’utilité de l’acupuncture en obstétrique et gynécologie, et particulièrement lors de l’accouchement, en début de travail.
  • Un troisième module sera donné en automne 2007.
  • Un quatrième module au printemps 2008.
  • Ensuite, création d’un centre de formation continue à Bamako.
  • Formation d’acupuncture aux sages-femmes.
  • Aménagement d’un dispensaire pilote dans un village de 7000 personnes dont beaucoup sont aveugles (« cécité des rivières »).

AMADOU et MARIAM

 

Le 23 novembre 2006, AMADOU et MARIAM, chanteur Malien produit par Manu Chao, se sont produits sur les planches du Forum de Liège au profit d’Acupuncture Sans Frontières Belgique.

Ce concert humanitaire  fut également l’occasion pour les artistes de parler de la « cécité des rivières » qui touche également le village de SANKORO.

 Télécharger le dossier Amadou et Mariam.

« … Bref, de quoi remercier l’association Acupuncture Sans Frontières d’avoir fait venir ces deux extraordinaires artistes à Liège, pour un concert humanitaire: il était destiné à aider l’association à developper cette forme de soins, adaptée puisqu’économique, en Afrique. Pour les heureux spectateurs du Forum ce jeudi, en tous cas, le concert fut une fameuse piqûre de joie de vivre! »   La DH. Samedi 25 et dimance 26 novembre 2006.

ASFBelgique

Acupuncture Sans Frontières a pour but l’enseignement et la diffusion de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) et plus particulièrement l’acupuncture  à des groupes ou cultures en voies de développement.

De façon simple, ASF permet ainsi de transmettre un savoir thérapeutique aux populations qui n’ont pas la possibilité de se soigner par la médecine moderne et qui, trop souvent, est bien trop couteuse et difficile d’accès.

ASFBelgique est née en 2004 et agit en ce moment à la demande du Mali. Elle assure ainsi la formation en acupuncture de médecins et infirmier(e)s à travers tout le pays. Cette Médecine Traditionnelle Chinoise répond tout à fait à ce pays très pauvre et permet l’accessibilité des soins à une majorité de la population, ce à moindre prix. En effet, actuellement, 65% de la population n’a pas accès aux soins, faute de moyens financiers. ASF Belgique veut répondre à leur demande en organisant des cours pour 25 élèves médecins et infirmier(e)s maliens provenant de dispensaires à travers tout le pays. 

Des informations complémentaires concernant ASF sont également disponibles sur ASF international

ASFBelgique présentera, dès qu’il le pourra, l’évolution de ses missions à travers ce blog, permettant ainsi une sensibilisation de la pratique de l’acupuncture dans les pays en voies de développement, et plus particulièrement le Mali.

Les objectifs sont d’assurer des modules de formation, de créer un centre de formation continue, d’assurer une formation en acupuncture aux sages-femmes, d’aménager un dispensaire pilote en acupuncture en milieu rural.

En effet, en ce moment, un projet de « dispensaire pilote » est en cours à Sankoro (à 15km de Bamako).